BÉZIERS


BÉZIERS
BÉZIERS

BÉZIERS

Le noyau primitif de peuplement, sur les bords de l’Orb, devient plus tard, sur la hauteur voisine, un oppidum où les Gaulois se réfugiaient en cas de guerre. À l’époque romaine est fondée la Colonia Julia Septimana Biterrae , sur l’acropole de 63 mètres qui domine la plaine littorale et contrôle les communications. Elle se développe comme une ville ouverte, suivant un plan orthogonal classique, autour du forum. L’essentiel des vestiges de la ville du Haut-Empire a été retrouvé dans les fondations de l’enceinte du IIIe siècle. La cité fait partie de la Provincia, puis de la Narbonnaise Ire. Les Wisigoths l’occupent: elle fait partie du royaume wisigothique jusqu’en 712, date de l’installation des Arabes, qui en sont chassés par Charles Martel. Charles Martel fait raser les murailles et détruire les faubourgs. Du Xe au début du XIIIe siècle elle appartient aux Trencavel, famille du Languedoc. Elle est saccagée pendant la croisade des albigeois, le 22 juillet 1209. Conquise en 1226 par Louis VIII, elle reste à la France par le traité de Paris, en 1229. Le roi Philippe VI y établit une foire en 1341. Pendant la guerre de Cent Ans, on entreprend la reconstruction des murailles. Le traité de Brétigny met la frontière anglaise à dix lieues de Béziers, qui devra faire face aux ravages des grandes compagnies. En 1381, les treize bourgs compris dans l’enceinte de la ville dépendent de quatre seigneurs différents: le roi, l’abbé de Saint-Jacques, celui de Saint-Aphrodise et l’évêque de Béziers; mais l’organisation communale s’étend à l’ensemble de la ville. Béziers reconnaît l’autorité du dauphin. Elle est assiégée en 1421 par Charles de Bourbon, désireux de s’y installer. La Réforme s’y implante largement. En 1789, Béziers, toujours enclose dans ses remparts, compte entre 15 000 et 20 000 habitants; c’est essentiellement alors un marché agricole.

Béziers
v. de France, ch.-l. d'arr. de l'Hérault; 72 362 hab. (Biterrois). Marché des vins et alcools. Industries.
égl. St-Nazaire (XIIe-XIVe s.).
La v. fut dévastée (1209) pendant la guerre des albigeois et rattachée à la France en 1229.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beziers — Béziers  Pour l’article homophone, voir Bézier. 43° 36′ 43″ N 3° 52′ 38″ E …   Wikipédia en Français

  • Beziers — Béziers …   Deutsch Wikipedia

  • Béziers — Béziers …   Deutsch Wikipedia

  • Béziers — Saltar a navegación, búsqueda Béziers Besièrs Escudo …   Wikipedia Español

  • BÉZIERS — (Heb. בדרש; based on the Latin form), city in the department of Hérault, France. Natives of the city were known as ישרדב normally transliterated as Bedersi. An estate near Béziers belonging to Jews (Guardia Judaica) is mentioned in a document of… …   Encyclopedia of Judaism

  • Béziers —   [be zje], Stadt im Département Hérault, in der Küstenebene des südwestlichen Languedoc am Canal du Midi, Südfrankreich, 70 900 Einwohner; archäologisches, Kunst und Weinmuseum; Weinbau und handel; Traktorenbau, Herstellung von Düngemitteln. 2… …   Universal-Lexikon

  • Béziers — (spr. bēsjē), Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Hérault, auf einem Hügel über dem Orb und am Canal du Midi, Knotenpunkt der Südbahn und der Lyoner Bahn. Der Canal du Midi ist, nachdem er mittels der Schleuse von Fonseranne eine… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Beziers — (spr. Besiähr), 1) Bezirk im französischen Departement Hérault, 50 QM., 135,000 Ew.; 2) Hauptstadt am Einfluß der Orbe in den Kanal du Midi u. durch Eisenbahn mit Toulouse u. Montpellier verbunden, in einer sehr fruchtbaren Gegend, mit Tribunal,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Béziers — (spr. besĭeh), Stadt im franz. Dep. Hérault, am Orb, (1901) 52.310 E.; Weinbau, Handel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Beziers — (Besieh, Beterrae, französ. Stadt im Departement des Herault, in schöner fruchtbarer Gegend am Einfluß der Orbe in den Canal du Midi, 20000 E., schöne Kathedrale, lebhafter Gewerbsfleiß und Handel. Als Besitzung des Grafen von Toulouse wurde B.… …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.